A noter


​Les infrastructures sécurisées de la Rade de Toulon à destination de la grande plaisance pour hiverner, approvisionner ou avitailler.

Le Brusc : un brise clapot pour la mi-février

Format imprimable
Envoyer cet article à un ami
Créer un fichier PDF à partir de cet article
Tue-Feb-2016
Accueil > Travaux sur les ports > Le Brusc : un brise clapot pour la mi-février


La décision de principe concernant l'opération de remise en sécurité, aux normes environnementales et la remise à niveau des infrastructures est intervenue le 27 octobre 2000. Une longue phase d'instruction et d'études préliminaires s’en est suivie. Elle se conclura le 16 décembre 2005 par un arrêté du Préfet autorisant le Département du Var, alors propriétaire du port, à l’aménager, autorisation accordée sans limitation de durée. Afin de n'entraver ni la gestion portuaire ni la vie quotidienne du Brusc, les travaux sont scindés entre une partie maritime et une partie terrestre hors du périmètre portuaire (capitainerie, notamment).
 
L'infrastructure
Ports Toulon Provence poursuit les travaux de remise à niveau des infrastructures portuaires du Brusc, avec la réalisation d’un ouvrage de protection contre le clapot. Les travaux pour sa construction ont débuté le 9 novembre dernier par un nettoyage des fonds. Une épave a d’ailleurs été retirée par les services de l’État. Puis, 15 doublons de pieux ont été enfichés dans le schiste : 14 ont été trépanés et 16 battus. Ils supporteront un écran de protection et ses 35t d’acier. D’une hauteur comprise entre 2,4m et 3,6m, il sera équipé d’un système de protection par anodes sacrificielle afin d’en limiter l’usure par corrosion.
 
La sécurisation du plan d’eau se poursuit
La construction de ce nouvel ouvrage portuaire, menée par Eiffage Travaux Maritimes et Fluviaux, s’inscrit dans le cadre d’une opération plus globale visant à la sécurisation du plan d’eau. Le port du Brusc souffrant régulièrement des assauts du mistral. Les riverains du port ont encore en mémoire les dégâts importants causés par le coup de tabac du 26 décembre 2013. Long de 84m, le brise-clapot vient en complément de la panne brise-clapot, réalisée l’hiver dernier. Implanté à 230 mètres du Quai Saint-Pierre, il protègera toute la partie sud-ouest du plan d’eau. Dans la continuité, la panne de liaison côté base nautique sera réalisée. Ses 120 mètres permettront de relier la panne du Coucoussa aux pontons flottants en les sécurisant. L’ordre de priorité de ces réalisations ayant été défini avec les représentants des usagers au cours d’un Conseil portuaire exceptionnel, le 16 décembre 2013.
 
43 millions de travaux depuis 2009
Le coût du brise-clapot est établi à 673 500 €HT : il est supporté par le budget du port notamment grâce à la commercialisation de postes en garantie d’usage de longue durée. Toutefois une convention financière lie Ports Toulon Provence à la Ville de Six-Fours-les-Plages, qui prend à sa charge 15% des travaux réalisés dans le cadre de la tranche ferme (panne brise-clapot) et de la tranche conditionnelle 1 (brise-clapot). L’enveloppe globale de la commune est de 200 000€HT. Depuis 2009, Ports Toulon Provence a investi plus de 4,3 millions d’euros pour la remise à niveau des infrastructures portuaires du Brusc : il s’agit de la construction de la Panne du Coucoussa dont l’efficacité décriée par certains a été avérée lors des récents coups de vent, la réfection de la jetée et du quai de la Prud'homie avec le dédoublement de la panne A, ou de la station d’avitaillement avec son abri pompiste.
Fiche technique
Travaux préparatoires : nettoyage du fond avec le retrait d’une épave par les services de l’État
Pose des pieux : 15 doublons de pieux, soit 97t d’acier et fichage dans le schiste entre 1,5m et 2m
Panneau de protection de l’écran : 35,34t
Hauteur mini de l’écran : 2,4m
Hauteur maxi de l’écran : 3,6m
Deux sections en forme d’accent circonflexe non symétrique : 24m et 60m
La presse en parle Vidéos