A noter


​Les infrastructures sécurisées de la Rade de Toulon à destination de la grande plaisance pour hiverner, approvisionner ou avitailler.

Brégaillon : sécurité renforcée pour le poste Ro-Ro

Format imprimable
Envoyer cet article à un ami
Créer un fichier PDF à partir de cet article
Tue-Mar-2018
Accueil > Travaux sur les ports > Brégaillon : sécurité renforcée pour le poste Ro-Ro


Suite au processus de jumboïsation des rouliers de la ligne turque, la Direction des Ports de la métropole Toulon Provence Méditerranée travaille à la sécurisation du poste Ro-Ro de Brégaillon. Pour ce faire, une station météo spécifique vient d’être déployée et un nouveau coffre d’amarrage est en cours de pose. D’un poids de 2t, l’équipement sera maintenu par 5 corps morts de 20t chacun. Il permettra de conforter l’amarrage du navire sur l’avant. Pour l’amarrage arrière, un bollard de 200t sera réalisé au début du deuxième semestre 2018. Le dimensionnement et le positionnement de ces deux ouvrages ont été étudiés en étroite collaboration avec le lamanage, le pilotage, l’armement de la compagnie UN RORO et la capitainerie. Le coût global de cette opération de sécurisation est de 560 000 €HT. Elle est la parfaite illustration de la bonne santé de cette Autoroute de la Mer, lancée en 2010 par une initiative privée et qui connait depuis lors une croissance à deux chiffres. Elle est aussi la parfaite illustration des excellentes relations entretenues par les deux autorités portuaires civile et militaire.
                         
L’ouvrage
Il s’agit d’un coffre d’amarrage de couleur jaune de 2t et de 3m de diamètre. Il sera maintenu par 5 corps morts de 20t pièce par le biais d’une chaine à étais de 6,4cm de diamètre. Pour une meilleure tenue de l’ouvrage, 3 corps morts sont implantés à la verticale du coffre et les 2 autres sont situés 20m plus loin. Les blocs ont été bétonnés courant janvier, puis ont été laissés au séchage avant d’être immergés cette semaine. Le passage des aussières sera réalisé par les lamaneurs de Toulon, qui ne monteront pas sur l’ouvrage mais viendront s’appuyer dessus avec leur canot et crochèteront l’amarre. Le coffre et sa pose représentent un investissement de 310 000€HT.
L’amarrage arrière des navires sur le poste Ro-Ro sera également renforcé, au cours du deuxième semestre 2018, par la construction d’un bollard de 200t. Comme pour le coffre, son positionnement et son dimensionnement ont été travaillés avec la capitainerie, le lamanage, le pilotage et l’armement de la compagnie UN RORO. Le coût du bollard est estimé à 260 000 €HT.
 
La météo sous surveillance
Malgré sa réputation de rade tout temps, le port de Toulon affiche quelques particularités climatiques sur des zones bien ciblées. Afin d’offrir à ses clients un service de qualité, l’Autorité Portuaire vient de se doter d’un réseau météorologique spécifique. Dans les faits, il s’agit d’une mini-station sur le même modèle de celles qui équipent les terrains de tennis de Roland-Garros, permettant ainsi à la communauté portuaire de bénéficier des informations les plus précises possibles sur une zone très ciblée.
3 sites portuaires consacrés à l’accueil des grands navires en sont pour l’instant équipés : Toulon Côte d’Azur pour les ferries et les paquebots de petit tonnage, le Môle d’Armement pour les paquebots les plus grands et Brégaillon pour les navires rouliers. Chaque station comprend un anémomètre, des capteurs de pression atmosphérique et de température. Les relevés sont transmis à la capitainerie pour interprétation et transmission aux opérateurs portuaires et aux commandants des navires en approche.
Le partenariat avec la Marine nationale
Une première phase de sécurisation du poste Ro-Ro de Brégaillon était intervenue en 2013 avec l’arrivée de l’UN Istanbul. Dans le cadre des excellentes relations entretenues entre les deux autorités portuaires civile et militaire, un premier coffre avait été installé par la Marine nationale dans les eaux militaires qui jouxtent les installations civiles de Brégaillon. Cette année, elle a donné son autorisation à Toulon Provence Méditerranée de poser, dans ses eaux, ce nouvel équipement qui pourra aussi, être utilisé, en cas de besoin, par les militaires.
 
Ligne turque
Lancée en 2010 par un armateur privé turc en liaison avec ses partenaires français Worms et l’Agence Maritime Varoise, cette Autoroute de la Mer, qui fonctionne sans subventions, sans passagers ni voitures, connait un franc succès. De deux rotations hebdomadaires, le nombre d’escales est passé à 3 par semaine en 2015. En 2017, ses 158 touchers ont représenté plus de 1,6 million de tonnes transportées et plus de 70 000 remorques entre la France et la Turquie. Face à ce succès, UN RORO s’est engagé dans un processus de jumboïsation de ses navires, le premier étant l’UN Akdeniz. Après son passage en chantier, sa capacité de transport a été augmentée de 25%. D’une longueur portée à 223m, il transporte à chacun de ses passages 313 remorques au lieu de 250 précédemment.
Diaporama 
Sécurisation du poste Ro-Ro de Brégaillon
Vidéos