A noter


​Les infrastructures sécurisées de la Rade de Toulon à destination de la grande plaisance pour hiverner, approvisionner ou avitailler.

La réhabilitation de Bois Sacré est terminée

Format imprimable
Envoyer cet article à un ami
Créer un fichier PDF à partir de cet article
Thu-Dec-2017
Accueil > Travaux sur les ports > La réhabilitation de Bois Sacré est terminée


La réhabilitation de Bois Sacré est terminéeLa réhabilitation des infrastructures portuaire, menée par la Direction des Ports de la Communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée (TPM), est achevée depuis le 5 décembre 2017. Pour l’Autorité portuaire, il s’agissait de donner une nouvelle vie à des infrastructures trop longtemps laissées à l’abandon. Elles faisaient partie des friches industrielles des anciens chantiers navals de La Seyne-sur-Mer, techniquement fermés en 1989 après la livraison d’une plate-forme pétrolière à Elf Gabon.
 
Débutés en décembre 2016, les travaux réalisés sous maîtrise d’ouvrage TPM ont duré une petite année et ont portés sur :
- la reconstruction du quai principal
- la création d’une cale de mise à l’eau
- la création d’une fosse de levage
- la reprise d’une petite darse destinée à l’amarrage des annexes
- la réhabilitation des pluviaux communaux. 
Depuis quelques jours, le balai des engins mécaniques de TPM a fait place à celui des machines de Monaco Marine. La société monégasque s’attelant à convertir 40 000m² de terre-pleins en une zone de réparation, maintenance et rénovation de superyachts et de grands multicoques, la première sur l’arc méditerranéen. L’ouverture du chantier est prévue pour le 2ème semestre 2018. Cet investissement, à la fois public et privé, devrait créer 40 emplois directs et plus de 100 emplois indirects.
 
Les ouvrages dans le détailD’une longueur de 158m, le quai principal est destiné à l’accueil des navires de 35m à 50m en attente de maintenance à flot ou de levage. Il est composé de deux structures différentes associées à un contre-rideau :
- une structure en rideau mixte (pieux et palplanches) avec tirants et contre-rideau dans la zone à -8m cote marine
- une structure en rideau de palplanches simples avec tirants et contre-rideau dans la zone à -5m cote marine.Sa reconstruction a nécessité le vibro fonçage et le battage de 77 pieux de 1,02m de diamètre et d’une longueur comprise entre 19,15m et 23,30m et la pose de 572 palplanches. Il est équipé de 15 bollards de 50t placés en alternance avec des organeaux de 50t.
La fosse de levage est constituée de deux appontements en béton armé, servant de protection du plan d’eau et de chemins de roulement pour un élévateur mobile ayant une capacité de levage de 500t :
- l’appontement ouest : large de 4m et long de 40m
- l’appontement ouest : large de 4m et long de 50m, il est muni d’une jupe verticale jouant le rôle de brise-clapot.Sa largeur entre les murs nus est de 12m. 42 pieux d’un diamètre de 1,06m ont été nécessaires à sa réalisation.
Les dimensions de la cale de mise à l’eau sont impressionnantes - 16m de large et 52m de long - sont adaptées aux catamarans. Cette cale de mise à l’eau a nécessité la pose de 27 pieux de 1,02m de diamètre ancrés jusqu’à 18m cote marine. De leur côté, les palplanches sont fichées jusqu’à -16m cote marine.
Destinée à accueillir les annexes, la petite darse comprend 13 pieux de mouillage et des ducs d’albe, dimensionnés pour un effort à l’amarrage de 15t.
La durée de vie de ces ouvrages est estimée à 50 ans. Le montant total de l’opération s’élève à 21,1 millions d’euros : 15 millions pour Monaco Marine et 6,1 millions pour Ports Toulon Provence, financés par le Port de Toulon.

Un 7ème chantier sur la radeCe 7ème chantier de Monaco Marine aura une capacité d’accueil de yacht unique en Méditerranée avec 28 postes à quai et à flot. Sa capacité de levage sera de 500t pour des yachts mesurant jusqu’à 55m. TPM et Monaco Marine entendent poursuivre leur collaboration dans le développement de la grande plaisance sur la rade de Toulon.
Monaco Marine est un réseau de six chantiers navals de service spécialisés dans le refit, la réparation, l'hivernage et la maintenance de yachts à moteur ou à voile de 10 m à plus de 100 m. L’entreprise emploie directement 200 personnes et environ 600 sous-traitants. Monaco Marine accueille plus de 3000 unités par an sur les sites de Monaco, Beaulieu-sur-Mer, Saint-Laurent-du-Var, Antibes, le Golfe de Saint-Tropez et La Ciotat.
Diaporama 
Chantier Bois Sacré
Vidéo